Bibliothèque

Patrimoine National des spécialités de France

Auteur(s)
La confiserie magazine
Editeur
La confiserie magazine
Bibliothèque(s)
Pâtisserie
Parution
1995
ISBN
NC
Confiserie - Chocolaterie - Biscuiterie - Pâtisserie

Résumé

La confiserie - N°328

La France est un pays riche en spécialités régionales tant en confiserie qu’en biscuiterie.
Le répertoire des "Spécialités" ne comporte pas moins de 530 productions originales propres à une ville ou une région.
Certaines ont une renommée nationale comme les "Bêtises" de Cambrai, d’autres sont beaucoup plus modestes comme les "Chanoinesses" de Remiremont ou les "Mirlitons" de Pont-Audemer.
L’ensemble constitue un patrimoine extraordinaire de variétés, d’originalité et de plaisir de vivre.
Il est certain que la mobilité étant un des traits dominants de notre style de vie actuel, ces spécialités régionales constituent autant de trouvailles agréables pour les vacanciers, touristes, hommes d’affaires en voyage, qui sillonnent les routes et les cités, en quête de souvenirs à rapporter ou à envoyer.
Les spécialités peuvent être des cartes postales d’un nouveau genre qui s’envoient ou se consomment, comme on savoure l’air d’un pays ou la beauté de son paysage.
Il est probable aussi que, soumis à une consommation de masse, nous apprécierons à l’avenir, de plus en plus, ce qui est exceptionnel. Nous sommes avides à la fois de nouveautés et de considération pour la vérité de la nature, à laquelle s’assimile la véritable spécialité.
Mais, toute cette richesse, comment est-elle née ?
C’est une question qui mériterait le travail de recherche le plus passionnant pour connaître l’histoire de ces petits chefs-dbeuvres, et sans doute en tirer des enseignements.
Globalement, lorsqu’on relit les anecdotes ou légendes ayant trait à la naissance du nougat, des calissons ou des berlingots, on s’aperçoit qu’à l’origine les réputations ont toujours été locales d’abord.
C’est le talent, Fimagination d’un cuisinier (ou d’une cuisinière) du sucre qui ont fait naître une friandise insolite.
Cela s’est su... Les foires et les marchés d’antan ont été les lieux d’éclatement de cette information basée sur la réputation d’un maître du savoir-faire et la nouvelle s’est propagée de clocher en clocher jusqu’aux limites de la région.
Certaines spécialités ont franchi des frontières de notoriété en devenant nationalement connues, tel le nougat de Montélimar ou les sucres d'orge de Vichy.